1. Accueil
  2. La lampe tressée

La lampe tressée

7 tendances pour illuminer sa piscine
 

Les luminaires tressés ont le vent en poupe. Et l’arrivée des beaux jours y est pour quelque chose ! Parmi eux, la lampe tressée est un incontournable de la tendance tropicale qui s’empare de nos intérieurs avant la période estivale. Afin d’adopter ce look dans la maison, il est important de savoir comment inclure l’éclairage dans la déco afin que celui-ci en fasse réellement partie. Voici nos conseils pour maîtriser l’art des luminaires tressés de A à Z.

La lampe tressée
 

Qu’est-ce qu’une lampe tressée ?

 

La lampe tressée fait partie des luminaires en vogue qui invitent par définition au voyage. Avec l’arrivée du printemps et le retour des beaux jours, la déco prend des airs de vacances ! Depuis quelques années, la tendance tropicale a envahi la maison et avec elle les luminaires tressés s’emparent de l’éclairage. Ces derniers sont entièrement fabriqués à la main avec de fines lanières de bambou, d’osier, de kubu ou de rotin tressé grâce à une technique ancestrale. Parfois, on peut aussi trouver des sources lumineuses réalisées dans des matériaux plus originaux comme l’écorce de noix de coco ou le bouleau. Ce savoir-faire traditionnel d’Asie et d’Afrique est aujourd’hui universel puisqu’on le retrouve dans des luminaires de créateurs mais aussi dans des magasins grand public. Généralement, les formes rondes et les courbes sont plébiscitées, pour des raisons inhérentes à la technique du tressage, et les luminaires ne sont pas colorés pour conserver l’esprit nature. Le but ? Donner un look brut aux matériaux naturels à travers différents luminaires comme la suspension, la lampe à poser ou encore le lampadaire mais aussi les abat-jour. C’est l’idéal pour créer une déco exotique, surtout dans un intérieur urbain dans lequel on a bien besoin d’évasion.

 

Une technique pour une multitude de luminaires

 

Le tressage des fibres naturelles donne lieu à divers luminaires. On trouve donc des lampes en bois tressé sur toute leur structure ou bien des lampes d’appoint, dont seul l’abat-jour est conçu en rotin. Il existe aussi d’autres modèles de luminaires tressés comme des suspensions, des lampadaires ou encore des lampes à poser sur trépied. Ce type de sources lumineuses permet de réchauffer l’atmosphère dans une salle de séjour design ou une chambre à coucher immaculée. Il permet également d’apporter un style ethnique irrésistible mais néanmoins épuré, et ce dans toutes les pièces de la maison, de la salle de séjour à la chambre en passant par la salle de bains. Pour un esprit maison de vacances dans son intérieur mais aussi sur sa terrasse, on mise sur des photophores ou des lanternes tressées à poser au sol sur un balcon ou bien en tant que centre de table sur une table à manger. Par ailleurs, certains luminaires plus originaux sont tressés avec de la laine ou de la maille pour suivre la tendance tricot. On obtient alors un effet cocooning au salon ou dans le coin nuit, idéal en hiver. Par ailleurs, si vous ne trouvez pas votre bonheur en magasin spécialisé, sachez qu’on peut aussi fabriquer soi-même une lampe tressée assez facilement. En effet, c’est l’un des éléments faciles à réaliser en Do It Yourself, et ce à petit prix.

 

Bien choisir son luminaire tressé

 

Les luminaires tressés ont un grand avantage en matière de puissance d’éclairage puisqu’ils laissent passer davantage de lumière. Ils sont donc à privilégier dans les pièces qui nécessitent d’être plus éclairées, notamment si elles sont peu exposées à la lumière du jour ou qu’elles manquent d’ouverture. En outre, à l’image des luminaires grillagés, ils permettent de créer des jeux d’ombre et de lumière sur les murs et au plafond. De quoi donner une ambiance tamisée au salon et mettre en valeur un joli papier peint intissé, mais aussi des éléments décoratifs comme une sculpture ou le feuillage d’une plante verte. Côté couleurs, le choix est très restreint, puisque la vocation d’une lampe tressée est justement de rester dans son aspect brut et dans sa teinte naturelle (allant du beige au marron). Ceci dit, il existe tout de même des luminaires tressés noirs qui allient tradition et modernité dans une salle de séjour chic. Pour compenser ce manque de couleur, certaines alternatives sont bonnes à savoir. On peut peindre un pan de mur, un faux plafond ou encore une crédence de cuisine ou de salle de bains dans une jolie teinte. Le vert d’eau, le bleu azur, et le turquoise se marient très bien avec des matériaux naturels et des teintes boisées. Elles donnent tout de suite du peps à l’espace, qui paraît immédiatement plus lumineux.

 

Une lampe tressée pour chaque pièce

 

Pour sublimer chaque pièce de la maison, encore faut-il choisir le luminaire tressé qui va le mieux dans le décor. Dans une chambre à coucher, on associe une lampe en kubu tressée avec une table de chevet fabriquée dans le même matériau ; dans une salle à manger on mixe meubles en bois exotique, assises en rotin et suspensions tressées pour une ambiance chaleureuse et conviviale autour du repas ; et enfin au salon, on mise sur des lampes boules tressées à poser au sol qui donnent du volume à la pièce une fois le soleil couché. Sachez que les pièces humides conviennent parfaitement aux luminaires tressés en bambou et en rotin, malgré les idées reçues. En effet, ces matériaux sont très résistants et ne s’abîment pas au contact de la vapeur d’eau. Côté cuisine, on ose la suspension noire dans une pièce graphique ou bien un plafonnier naturel dans une pièce immaculée pour mélanger les genres. Enfin, une salle de bains dans les tons verts ou marron est d’autant plus apaisante avec une petite lampe en osier tressée. Pour apporter une touche de fantaisie dans la salle d’eau ou les toilettes, on peut même détourner un panier pour en faire un luminaire qui attire le regard. Si l’espace est trop étroit, n’hésitez pas à placer plusieurs sources lumineuses, tout particulièrement si ce sont des suspensions, afin de mieux éclairer la pièce.

  

Miser sur une décoration tropicale

 

L’une des tendances phares du moment, c’est sans aucun doute la décoration tropicale. Et cela tombe bien puisque la lampe tressée y trouve tout particulièrement sa place ! Dans les régions ensoleillées comme dans les pluvieuses, ce style permet d’apporter un côté chaleureux à l’espace et une bonne dose de bonne humeur. Inspirée du Brésil, elle prône les couleurs chatoyantes, l’utilisation des végétaux dans son intérieur pour un look dépaysant assuré. De quoi voyager sans quitter son canapé ! Attention cependant à ne pas tomber dans la faute de goût et le kitsch en optant pour un total look tropical, qui surcharge l’espace. Au salon ou dans la chambre à coucher, on adopte donc la tendance « urban jungle » à grand renfort de luminaires tressés mais aussi de mobilier bien spécifique (assises, banquette, console…) pour une déco exotique. L’éclairage sublime instantanément les meubles en bois massif et permet d’alléger une pièce, surtout si la teinte du mobilier en bois est assez foncée.

 

 

Le mobilier s’empare de la tendance tressée

 

Et justement, en parlant de mobilier, il faut s’équiper en conséquence. En effet, la tendance tressée s’attaque aussi aux meubles pour mieux sublimer la maison. Osez donc les coussins et poufs tressés, les fauteuils en rotin en intérieur comme en extérieur, les meubles en bambou et les tapis en jonc de mer qui sont joliment mis en valeur par des lampes d’appoint ou des photophores tressés. Pensez aussi à placer çà et là des petits éléments déco qui font toute la différence comme un miroir tressé dans une entrée principale, une horloge en bambou dans un couloir ou encore des paniers de rangement en osier pour stocker les jouets dans la chambre d’enfants ou bien pour déposer le linge à laver dans la salle de bains. Pensez à rénover d’anciennes appliques en métal ou de style industriel avec de petits abat-jour en rotin qu’on chine en brocante ou qu’on réalise soi-même. Dans la chambre à coucher, on craque pour des lampes de chevet au tissage fin associées à du linge de lit ou des rideaux exotiques pour créer une ambiance tamisée qui invite au voyage.

 

Bien choisir ses ampoules

 

Dernière étape pour un éclairage au top : le choix cornélien des ampoules. La lampe tressée laisse filtrer beaucoup de lumière, ce qui peut être aveuglant si le tressage des fibres naturelles est assez espacé. Pour ne pas être ébloui, on troque les ampoules Led au profit de lampes fluocompactes plein spectre, qui reproduisent davantage la lumière du jour et on privilégie le tressage opaque dans le coin nuit. Un conseil, vérifiez bien l’IRC (Indice de rendu des Couleurs) de ces dernières, qui doit être suffisamment élevé. Dans une pièce avec des couleurs acidulées et des revêtements muraux exotiques, l’idéal est d’avoir un variateur d’intensité de la lumière qui permet de jouer sur l’ambiance de son intérieur en fonction de l’heure de la journée mais aussi des saisons. Il ne reste plus qu’à pivoter l’interrupteur afin de créer plus ou moins d’ombre aux murs dans une grande pièce à vivre ou une cuisine ouverte sur le salon.

 
 

Notre shopping-list Laurie pour une tendance tropicale réussie

 

La lampe tressée
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous offrir le meilleur service et vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt.

J'accepte Plus d'infos