1. Laurie lumière
  2. Tendance « Coachella » : un éclairage bohème chic en 10 leçons

Tendance « Coachella » : un éclairage bohème chic en 10 leçons

Tendance « Coachella » : un éclairage bohème chic en 10 leçons
 

Avec la tendance « Coachella », la déco passe en mode « slow » façon « Gypset », entre bohème et jetset. Une tendance gypsy et boho qui s’inspire des modeuses d’Ibiza, de Calvi on the Rocks et de Coachella, nouveau Woodstock fréquenté par la crème des célébrités qui viennent claquer le sable du désert californien santiags aux pieds avec des looks fleuris, bohèmes et romantiques. Cette parenthèse hype est l’image éphémère d’une vraie tendance lancée il y a 7 ans par Julia Chaplin, journaliste du Vogue US, reconnue pour son flair : la tendance « Gypset ». Un art de vivre à part entière plébiscité par les gens qui voyagent, travaillent en freelance, sont en quête d’authenticité et de flânerie dans un environnement sans chichi tout en accordant une attention toute particulière à la décoration d’intérieur. Les adeptes de ce style ont du goût et des moyens. Ils aiment recevoir autour de grandes tablées, marcher pieds nus sur des tapis et leur style de vie bohème implique qu’ils attachent une grande importance à ce que leurs invités se sentent comme à la maison. En déco, ça se traduit par des matières brutes et naturelles, des teintes sobres et un penchant assumé pour l’artisanat ethnique. Cette tendance déco est une véritable invitation au voyage dans laquelle la lumière tient un rôle central, en écho aux siestes sous la pergola, aux couchers de soleil et aux apéros entre amis sur la terrasse. L’éclairage se colore d’un esprit nomade, authentique et raffiné. Suivez le guide en 10 leçons.

Tendance Coachella : un éclairage bohème chic en 10 leçons
 

1. Des lampes en rotin esprit 70’s

 

Directement inspirée des petites îles des Baléares comme Ibiza ou Formentera, situées à quelques kilomètres l’une de l’autre, la déco gypsy et boho se nourrit de l’ambiance des plages, des marchés, des villages blanchis par la chaux et de leur atmosphère authentique qui en font des paradis hippie où l’on prend le temps de vivre, de se prélasser au cœur de salons au look ethnique chic qui mixent meubles en matières brutes, vaisselle des années 70, plaid ou boutis faits main dans des teintes pures et douces. C’est tout naturellement qu’on glisse dans cet univers des lampes en rotin qui vont diffuser une lumière agréable et confort avec des structures souples, nature, ajourées ou plus graphiques qui apportent beaucoup de douceur. On complète avec des textures en coton bio, du lin et du chanvre mais aussi de la broderie, de la laine, de la soie, des velours : que de belles étoffes qui racontent une histoire mais aussi un savoir-faire artisanal.

 

2. Un lustre ancien cool & glam’

 

Dans l’idée de créer une décoration d’intérieur authentique et chic, véhiculant les valeurs d’une philosophie baba-cool version grand luxe selon Julia Chaplin, on mise sur un luminaire intemporel, star des plafonds hauts et de la grande époque des années folles : un lustre ancien, à pampilles pour donner de l’éclat et peaufiner l’esprit récup’, brocante et chine des voyages, de couleur or mais patiné pour asseoir le côté luxe et authentique de l’éclairage. Dans cette tendance éclectique, chaque objet, chaque accessoire, chaque meuble renvoie à un décor qui doit créer un subtil patchwork harmonieux et raffiné.

 

3. Une lampe tressée

 

Pour rehausser l’esprit original et chic des pièces uniques rapportées de voyage, vases, tapis et kilims, on pose une suspension tressée dans l’entrée, le salon ou la chambre. Les lampes tressées sont entièrement fabriquées avec de fines lanières de bambou, d’osier, de kubu ou de rotin tressé grâce à une technique ancestrale. Parfois, on peut aussi trouver des sources lumineuses réalisées dans des matériaux plus originaux comme l’écorce de noix de coco ou le bouleau. Cette tendance tropicale donnera un air de vacances à votre intérieur. On plébiscite des formes rondes et des courbes, pour des raisons inhérentes à la technique du tressage, et des teintes neutres et sobres pour conserver l’esprit nature.

 

4. Une suspension colorée

 

Dans un intérieur Gypset, les couleurs sont éclatantes, vives mais profondes. Ce style, qui flirte avec des notes folkloriques, se caractérise par la profusion des couleurs, des motifs et des imprimés tribaux. C’est un style coloré et ludique qui donne de la texture et du volume à l’art de vivre bohème chic. On joue donc sur des déclinaisons de jaune curry ou safran, du fushia, du pourpre, du bleu turquoise et de l’orange. Si on adopte des murs aux tons clairs, on donne de l’éclat à l’éclairage avec un luminaire suspendu de couleur pour créer une ambiance joyeuse, chaude et tamisée. Ajoutez quelques bougies et des plaids confortables et le tour est joué !

 

5. Un pied de lampe en bois flotté

 

Quoi de mieux que le bois flotté pour apporter une touche minérale à cette ambiance nomade et raffinée qu’on cherche à créer ! Posé sur un bout de canapé en verre finition laiton ou sur un meuble vintage des années 70, un pied de lampe en bois flotté saura donner une note authentique et exotique à votre déco Gypset. Parfait objet ethnique empreint d’un certain goût pour l’artisanat traditionnel, il donnera ce goût « roots » du bois rapporté du bout du monde. On le chapeaute d’un abat-jour en tissu naturel de couleur douce : sable, taupe ou blanc, tout simplement.

 

6. Un abat-jour en fibre naturelle

 

La broderie, le velours, la laine, les tissés faits main, le macramé, les fibres naturelles comme le coton bio, le lin ou le chanvre sont les matières phares de ce style bigarré qui regorge de bois, de rotin, de poteries, l’un des codes de ce mode de vie nomade qui envahit nos intérieurs. Pour parfaire cette déco dépareillée aux airs de joyeux désordre qui empile tapis et housses de coussins kilims et berbères, navajos ou ouzbèkes, objets hindous ou poteries africaines, miroirs, masques ethniques et poufs en cuir marocains, on glisse un bel abat-jour en matière naturelle pour adoucir cette réunion d’influences du monde entier. Et on le choisit cylindrique pour apporter de la rondeur.

 

7. Des appliques ethniques

 

Si au contraire on a envie d’éléments de décoration plus doux aux teintes bohèmes neutres, on transforme l’éclairage en accessoire lumineux avec des appliques ethniques très travaillées qui viendront donner cette touche exotique et éclectique tant attendue au cœur du blanc, du beige et du crème. Lanterne marocaine, applique en métal perforé, en bambou tressé, à imprimés géométriques et colorés, ajourée en crochet blanc, voire en terre cuite émaillée… Tout est permis tant que cette paire d’appliques insuffle une note artisanale qui donne du caractère et de la vie à l’espace.

 

8. Un lampadaire industriel vintage

 

Dans un intérieur bohème, on peut tout se permettre car ce mélange des styles bigarré réunit des objets de toutes les influences pour créer un intérieur tout sauf ennuyeux où le mobilier vintage est à l’honneur. Dans cet univers déco, pas de meubles modernes et design. Les meubles vintage sont les préférés. Récup’, patine, usure sont les maîtres-mots de cette culture Gypset assumée pour créer un intérieur non aseptisé où règne une atmosphère agréable. Dans le salon, on installe un lampadaire industriel vintage, version projecteur, ou doté d’un abat-jour cloche, à la finition métallisée gris anthracite, noire ou cuivrée pour sublimer l’esprit factory avec un pied en inox ou un piètement trépied en bois naturel ou brut.

 

9. Une lampe en bois brut

 

L’adepte du Gypset ne se déplace qu’en tribu : enfants, amis, famille font partie de ce mode vie nomade. C’est pourquoi il lui faut des meubles résistants, où tout le monde peut s’attabler, du mobilier modulable pour accueillir les invités de dernière minute et facilement transportable. Le matériau bois est donc de circonstance pour ses caractéristiques nobles et robustes. On se laisse séduire par une lampe en bois brut. Et le choix est vaste : pied de lampe en forme de bloc graphique en bois massif, suspension en lamelles de bois blond ajourée, lampadaire trépied en bois naturel… A vous de jouer !

 

10. Une guirlande lumineuse en papier

 

Pas d’intérieur bohème sans plantes. Le go green et l’esprit eco-friendly est entièrement partie prenante de cette cool attitude faussement décontractée qui respire la nature jusque dans la déco. Palmiers, cactus et plantes grasses sont la combinaison parfaite pour parfaite cette invitation au voyage cool, chic et authentique. Pour parfaire cet état d’esprit libre et détendu, on n’hésite pas à accumuler çà et là des guirlandes lumineuses en papier un peu partout, du salon à la chambre. On s’inspire des créations de la designer Céline Wright et de ses luminaires eco-design façon nuages de papier aux formes organiques, légères et aériennes. Objectif : offrir une lumière douce, tamisée et cocooning à cette ambiance toute particulière qui invite définitivement au lâcher prise et à la « slow life ».

 

 

Source photo : Laurie Lumière.

 
Besoin d'aide ? Contactez-nous ! 04 76 22 93 96

Laurie Lumière respecte la confidentialité de vos données personnelles
Ce site utilise des cookies à des fins analytiques et d’amélioration de votre expérience en ligne. Ces cookies sont essentiels au bon fonctionnement du site et nous permettent de vous proposer des contenus et des fonctionnalités personnalisées. En poursuivant votre navigation ou en cliquant sur « J’ACCEPTE » vous marquez votre accord quant à notre utilisation de cookies. Pour en savoir plus ou pour révoquer votre consentement, consultez notre politique de confidentialité.

J'accepte Plus d'infos